Une piscine intérieure est différente sur bien des aspects à une piscine extérieure. Il est vrai qu’une piscine interieure vous offrira un cadre, un confort, et un prestige que vous ne trouverez pas ailleurs. Ainsi pour faire les bons choix et ne pas se tromper, vous devez impérativement soigner certains points que nous allons développer.

Vous pouvez tout d’abord regarder les conseils de base pour votre piscine intérieure, puis dans un second temps, parcourir les problématiques de l’humidité de ce type de piscine. Le traitement des eaux et le chauffage sont aussi à regarder attentivement car de nombreux propriétaires regrettent leur choix de piscine intérieure sur ces facteurs. De plus, l’isolation de votre intérieur est aussi extrêmement important et bien sûr.

Installer une piscine intérieure

Lorsque vous possédez une piscine intérieure, vous devez en théorie la chauffer toute l’année. C’est pourquoi, vous devez obtenir une masse d’eau qui ne soit pas trop grande pour facilement stabiliser la température à celle que vous souhaitez. De plus, la fondation d’une piscine d’intérieur est difficile et il faut penser à la stabilisation de la maison. En effet, nombreux sont ceux qui font une piscine trop profonde et qui regrette car des fissures et des coûts non prévus surviennent. Surtout, aménagez bien votre espace au sein de la maison car il est nécessaire d’avoir en plus d’une taille suffisante de bassin, par mal d’espace de part et d’autre à la fois pour l’accès à la piscine intérieure mais aussi pour l’installation des systèmes de filtration et d’humidité. En conclusion, ne prenez pas de risque pour le terrassement. Un fond plat avec une profondeur variant de 1,20 m et 1,50 m suffit largement.

La réglementation pour la construction d’une piscine intérieure

Avant de construire sa piscine intérieure, il vous faudra faire quelques démarches administratives afin de faire une demande de permis de construire pour déclaration de travaux. Tout cela dépend de la superficie de votre habitation. Il faut savoir que des lors que vous souhaitez faire construire une piscine creusée, vous serais soumis à l’obtention d’un permis de construire. Que vous fassiez les travaux vous même ou que vous faîtes appel à un professionnel constructeur de piscine, les formalités administratives seront nécessaires.

Pour une piscine intérieure, la demande de permis de construire est obligatoire dès lors que la piscine enterrée comporte une surface supérieure à 20 m². Même une petite piscine intérieure aura besoin de l’accord qui sera composé de :

  • Un plan de situation du terrain ;
  • Un plan de construction ;
  • Un cahier des charges qui présente le projet ;
  • Des photos de l’environnement de la future piscine.

Le dossier complet de déclaration préalable de travaux est à déposer auprès de votre mairie. Il faudra attendre 2 mois pour obtenir la réponse. Le formulaire CERFA n°46-0394 sera ensuite à déposer obligatoirement avant le commencement des travaux de construction.

Comment chauffer sa piscine intérieure ?

La règle de base est d’installer un système de chauffage en fonction de votre utilisation. En effet, les prix et les performances des différents systèmes pour chauffer sa piscine varient considérablement. Ces systèmes se placent à la sortie du filtrage le plus souvent dans une pièce à part.

Ainsi, si vous ne profitez de votre piscine que quelques fois par mois, alors optez pour le système le moins onéreux à savoir un système électrique. En revanche, si vous souhaitez utiliser votre piscine tous les deux jours par exemple, alors optez pour une pompe à chaleur. Cela vous coûtera plus cher mais la qualité sera au rendez-vous.

Comment ventiler une piscine intérieure ?

Il va vous falloir traiter l’air ambiant dans la pièce où se trouve votre piscine intérieure. En effet, l’eau stagnante va provoquer une condensation de l’eau qui va s’élever pour infiltrer le plafond et les murs. Vous devez ainsi traiter efficacement cela pour éviter la détérioration des éléments de votre pièce.

On mesure le taux d’humidité en hygrométrie. Le taux d’humidité doit oscillé aux alentours de 60% afin que la pièce soit agréable pour le corps.

Comment diminuer l’humidité ? Il vous faut acheter un déshumidificateur. Il s’agit d’un appareil qui va aspirer l’air ambiant et va le faire passer dans un évaporateur et d’un condensateur. L’hygrométrie sera très facile alors à régler.

Il existe de nombreux déshumidificateurs dans le commerce. Il faudra que vous étudiez les différents modèles et savoir qu’ils évoluent chaque année.

Cependant, il vous faut regarder deux indicateurs qui vont influer sur votre achat :

  • le bruit
  • la consommation

Isolation et condensation

L’humidité de l’air ambiant va crée une condensation. En effet, le contact air frais / air chaud, risque de détériorer les éléments de votre pièce et aussi de vos murs. Songez seulement à vos vitres pleine de buée et du ménage à refaire sans arrêt ! Alors faites clairement attention pour assurer une bonne isolation et éviter le phénomène de condensation.

Il ne faut pas se leurrer, il est très difficile de lutter contre cela. La seule alternative pour diminuer cet effet est de dresser une bonne isolation. Vous pouvez installer des doubles vitrages aux endroits appropriés et aussi dresser une bâche sur la piscine. Cela diminuera le phénomène d’évaporation. Cependant, une des meilleurs manière d’isoler sa piscine est d’y associer un système de déshumidification avec d’avoir une piscine intérieure saine et robuste.

Traiter l’eau de la piscine

Une piscine d’intérieur est couverte par le plafond de la pièce. C’est pourquoi il n’est pas nécessaire d’installer à l’inverse d’une piscine extérieure un gigantesque système de traitement de l’eau. L’entretien de la piscine couverte est alors plus facile. Seule véritablement la poussière pourra détériorer votre eau.

Ainsi, investissez dans un système de filtration à cartouche qui ne vous coûtera pas trop cher. Vous ferez des économies et cela pourra être utiliser pour d’autres parties de votre piscine.

Cependant, faites bien attention à l’endroit où vous placerez vos pompes. En effet, le bruit émis peut être assez fort donc faites en sorte de les placer dans une pièce fermée. De plus, il est nettement plus intéressant d’installer une ou plusieurs cloisons si cette pièce est trop proche d’une salle de vie comme le salon. Tout dépend des moyens dont vous disposez pour votre piscine.

Combien coûte une piscine intérieure ?

Une piscine intérieure est certes très jolie mais il est certain que son prix est élevé. Pour des dimensions identiques par rapport à une piscine extérieure, vous pouvez compter un coût total deux fois plus élevé. Cela englobe les phases de construction, d’isolation et d’entretien.

Cependant, si vous maîtrisez le taux d’humidité de la pièce et que vous posez un liner de qualité, vous aurez de grande chance de rentabiliser durablement votre précieux investissement.

Il faut compter entre 20.000€ et 100.000€ pour l’ensemble d’une piscine intérieure entre la coque, le carrelage, les fondations, le moteur, les systèmes de filtrage et de déshumidification et enfin l’isolation. De nombreux critères vont donc faire varier le prix entre la taille de la piscine, les matériaux, les équipements, le lieux d’habitation et l’accès au chantier.

N’oubliez pas également le dispositif de sécurité pour éviter la noyade et la mise en place d’un local technique à part pour l’installation des équipements, systèmes de sécurité et kits.

Comment créer une piscine intérieure ?
5 (100%) 2 votes

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here