Entretenir une piscine peut sembler être une corvée. Il s’agit pourtant d’une étape indispensable pour pouvoir nager dans une eau propre. Un certain nombre de gestes simples doivent ainsi être effectués régulièrement pour que la piscine reste toujours un synonyme de plaisir et de bien-être.

Pourquoi entretenir une piscine ?

La piscine est un lieu de bien-être et de détente dans un jardin. Cependant, sans entretien, l’eau devient verte et sa qualité se dégrade. En effet, les pièces d’eau sont soumises à de nombreuses perturbations provenant du milieu extérieur. Par exemple, le vent emporte avec lui des poussières, du pollen ainsi que divers débris végétaux qui viennent se déposer dans le bassin.

De plus, l’eau de la piscine est un milieu propice au développement des micro-organismes et des algues. L’humidité et la chaleur sont deux facteurs qui favorisent la prolifération des bactéries. Un entretien régulier est ainsi indispensable afin de profiter d’une eau saine et propice aux baignades.

Un mauvais entretien d’une piscine n’est pas sans conséquence. En effet, une eau de mauvaise qualité peut affecter la santé des baigneurs ainsi que la durée de vie du bassin.

Hygiène

L’hygiène est probablement le point le plus important lors de l’entretien d’une piscine. En effet, il est important d’avoir une eau irréprochable afin d’éviter que les bactéries n’y prolifèrent. De plus, nager dans une eau verte et mal entretenue est peu recommandé. Le baigneur s’expose, en effet, à diverses maladies, dont des maladies de peau, la conjonctivite, des démangeaisons voire des infections respiratoires.

Esthétique

Un mauvais entretien d’une piscine a un impact sur son aspect visuel. En effet, l’accumulation des polluants ainsi que des micro-organismes affectent l’apparence de l’eau. Cette dernière devient trouble et vire progressivement au vert. La piscine qui est un atout décoratif devient moins agréable à regarder et peut même dégager des odeurs nauséabondes.

Durée de vie

L’entretien d’une piscine a un impact sur la durée de vie du revêtement et ce même si c’est une piscine en acier. En effet, ce dernier est en contact permanent avec l’eau. Or une eau de mauvaise qualité peut être corrosive, à cause du changement d’équilibre. Elle peut alors altérer prématurément le revêtement du bassin.

Comment entretenir une piscine ?

Filtrer l’eau du bassin

Le système de filtration correspond au poumon de la piscine. Ce dispositif permet d’éliminer la majorité des particules en suspension dans l’eau. Le fonctionnement du système de filtration est très simple. Ce dispositif se compose d’une pompe de filtration ainsi que d’un filtre.

La pompe aspire l’eau par l’intermédiaire des skimmers et de la bonde de fond. Ces derniers sont équipés d’un pré-filtre qui va retenir les particules grossières telles que les débris végétaux. L’eau est ensuite dirigée vers un filtre qui va piéger les particules les plus fines. Une fois filtrée, l’eau est renvoyée vers le bassin par l’intermédiaire des buses de refoulement.

Le système de filtration ayant une grande influence sur la qualité de l’eau, il est nécessaire d’en prendre soin et de l’entretenir régulièrement. Pour cela, il faut :

  • Nettoyer régulièrement le panier des skimmers en récupérant les débris qui s’y sont accumulés ;

  • Entretenir le filtre, il faut pour cela vérifier la pression du filtre et procéder à un contre-lavage ou un nettoyage du filtre si cela s’avère nécessaire.

Traiter l’eau de la piscine

Le traitement de l’eau est une des étapes clés de l’entretien d’une piscine. Il faut en effet surveiller son pH et appliquer les traitements nécessaires afin de la désinfecter.

Désinfecter l’eau

La désinfection de l’eau est un traitement qui complète la filtration. Cette étape permet d’éliminer tous les microbes qui peuvent se développer dans l’eau. Cela permet d’avoir une eau propre et saine.

Il existe une grande variété de produits permettant de désinfecter une piscine. Cela peut se faire à l’aide de produits chimiques tels que le chlore, le brome voire de l’oxygène actif. Toutefois, quelle que soit la méthode choisie pour désinfecter une piscine, il est nécessaire d’effectuer régulièrement des traitements correctifs. Cela passe par le contrôle du taux de désinfectant dans l’eau afin d’ajuster les doses en cas de déséquilibre.

Équilibrer le pH

Le pH est un indicateur clé afin de contrôler la qualité de l’eau d’une piscine. Il permet de savoir si le liquide est trop acide, ou au contraire trop acide. Dans l’idéal, le pH de l’eau doit se situer entre 7,2 et 7,6. Cependant, les variations de la température, l’activité des baigneurs voire l’accumulation de débris peuvent faire varier le pH de l’eau. Il faut donc contrôler régulièrement son niveau et effectuer des actions correctives lorsque cela s’avère utile :

  • L’ajout de carbonate de soude permet d’augmenter le niveau du pH ;

  • L’ajout d’acide sulfurique ou chlorhydrique permet d’abaisser le niveau du pH.

Le maintien du pH à un niveau idéal permet :

  • D’améliorer l’efficacité des produits désinfectants ;

  • D’augmenter la durée de vie du matériel tel que le revêtement étanche ainsi que les appareils de filtration ;

  • De nager dans des conditions plus confortables.

Nettoyer le bassin

Un nettoyage régulier du bassin permet de préserver la qualité de l’eau et de préserver l’état de l’équipement. Il arrive que certains bassins ne disposent pas d’un système de filtration. Cela est notamment le cas des piscines hors-sol. Dans ce cas, il est nécessaire de se servir d’une épuisette afin de récupérer les débris végétaux ainsi que les polluants qui flottent sur l’eau.

Un nettoyage hebdomadaire du bassin est également utile pour assurer sa propreté. Cela passe par un nettoyage de la ligne d’eau, à l’aide d’un gel spécial et d’une éponge. Il faut également nettoyer le fond du bassin ainsi que les parois. L’utilisation d’un aspirateur ou d’un robot de piscine peut ainsi s’avérer utile afin de récupérer les saletés qui se sont incrustées sur les parois du bassin.

Enfin, il ne faut pas oublier de surveiller le niveau de l’eau. Ce dernier doit se situer à environ deux tiers du skimmer. En dessous de ce seuil, il peut arriver que la pompe de filtration n’aspire de l’air ce qui peut l’endommager. Au-dessus de ce seuil, le nettoyage ne sera pas optimal.


LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here