Depuis l’apparition des nouveaux métiers, dans le secteur du numérique entre-autre, les activités dites manuelles sont de plus en plus boudées. Il est vrai que certains métiers sont plus difficiles et plus pénibles que d’autres. Cela dit, certains métiers manuels sont encore en vogue et les salaires ne sont en aucun cas négligeables.

Quelques métiers dans l’artisanat français

Les métiers dans le secteur de la restauration

La restauration recherche toujours autant de talents dans les cuisines afin de se démarquer. Pourtant, c’est toujours aussi difficile de trouver du personnel motivé à long terme. Il faut bien avouer que travailler dans une cuisine n’est pas de tout repos car au moment du service il faut répondre présent sans fléchir. Il faut ainsi supporter la pression du Chef et réussir les plats à réaliser pour la clientèle.

C’est en train de changer et certains nouveaux restaurateurs trouvent de nouvelles solutions, quasi à coup de marketing, pour faciliter l’embauche de nouveaux commis. Les nouveaux restaurants jouent la carte de la décontraction avec une équipe souriante et une cuisine ouverte sur la salle. Le personnel en cuisine est ainsi visible depuis le restaurant et inversement.

Les métiers dans le secteur du bâtiment

Le marché du bâtiment a explosé depuis la dernière crise de 2008 et c’est vraiment une bonne chose. Les ménages français n’ont pas peur de faire construire leur propre maison ou bien rénover leur bien existant. Malgré cet engouement, les entreprises ont également des difficultés pour recruter du personnel qualifié et motivé.

Ce ne sont pas les arguments qui manquent disent la majorité des patrons d’entreprises. « On propose un CDI d’office et un revenu plutôt intéressant ». Voici les propos d’un patron d’une entreprise de menuiserie qui propose des fenêtres sur mesure dans les Deux-Sèvres. Malgré ces avantages ça ne se bouscule pas au portillon et les entreprises ne savent plus comment faire pour attirer des personnes motivées.

Les métiers dans le secteur du textile et du cuir

Il existe d’autres métiers qui, en revanche, se développent bien. On retrouve principalement les activités professionnelles dans le textile et le cuir. Ces derniers sont exercés par passion et souvent par des femmes travaillant depuis leur domicile. A l’inverse de la restauration ou dans le bâtiment, les métiers sont moins pénibles. Cela dit, il est parfois difficile d’en vivre à condition de travailler sans compter ses heures.

La solution de l’apprentissage pour trouver de nouvelles pépites

Les centres de formations pour adultes (CFA) permettent aux jeunes, comme aux plus âgés, d’apprendre un métier manuel allant de la taille de pierre à la menuiserie, en passant par des métiers de bouche. Des entreprises en recherche d’employés qualifiés peuvent ainsi recruter en passant directement par ces centres de formation. Retrouvez plus d’informations au sujet de l’artisanat sur le site Artisanat.fr

Les cas d’un architecte reconverti en boucher charcutier à son compte

Parfois certaines personnes qui ont fait de grandes écoles n’en peuvent plus de leur emploi et décide de changer de voie pour un métier manuel. C’est le cas pour un ancien architecte DPLG qui a souhaité tout arrêté et se consacrer à sa passion pour la boucherie/charcuterie. Il a donc tout simplement lâché son cabinet, passé un diplôme dans un CFA puis démarré son activité à son compte dans sa propre commune. C’est un pari osé mais parfois il faut ce fameux déclic qui consiste à vouloir changer de voie afin d’être plus heureux dans son métier.

Personne en a conscience mais beaucoup d’avocats, architectes, médecins n’ont pas des carrières épanouissantes. Leur objectif est de tout quitter du jour au lentement pour tenter autre chose de plus sympathique, comme un métier manuel, au détriment d’un revenu moins confortable.

Dans tous les secteurs d’activité, on recherche toujours de nombreux artisans talentueux
Rate this post

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here