Le finisseur est un véhicule essentiellement utilisé dans le domaine des bâtiments et travaux publics (BTP). Doté de nombreux dispositifs, cet engin peut se servir pour réaliser la finition du chantier en appliquant des enrobés bitumeux. Il assure à la fois l’épandage, le nivellement, le pré-compactage et le lissage des chaussées.

La structure du finisseur

Les éléments qui composent le finisseur sont :

  • Le tracteur sur chenilles ou sur roues qui est doté d’une plate-forme de commande.
  • La trémie : Elle est située sur la partie du devant de l’engin et assure le rôle d’épandage des matières sur la route.
  • Un convoyeur : Il est situé en dessous de la chaise de pilotage et transporte les matériaux depuis le fond de la trémie vers la table de réglage.
  • Une table de réglage qui est localisée à l’arrière du véhicule : Possédant une plaque mécanique flottante, elle permet l’étalage des matériaux sur le sol.
  • Des chenilles ou des roues qui lui confèrent sa mobilité.
  • Le coffrage glissant qui est destiné au coulage d’éléments en béton.
  • Un régulateur de débit d’approvisionnement pour les matériaux enrobés.
  • Des vis de répartition qui gèrent la bonne répartition des enrobés devant la table ainsi que son alimentation.

Le mode de fonctionnement du finisseur

Le finisseurAvec une vitesse très lente de 300 m/h, cet engin garantit un enrobage parfait de la chaussée. Au cours de cette opération, le camion qui contient l’enrobe recule et soulève sa benne pour déverser son contenu dans la trémie. Jusqu’à ce que le chargement soit terminé, c’est le finisseur lui-même qui pousse le camion. La vitesse est toujours maintenue pendant ce processus et le finisseur fait un passage unique au niveau de la chassée à couvrir. Pour la table de réglage, un personnel responsable est en charge de le régler et de la contrôler de manière successive.

Idéalement conçu pour des fonctions liées à la construction des voiries, des aires de stationnement et des esplanades, les finisseurs se chargent d’appliquer les enrobés bitumeux sur diverses surfaces. La latence de sa vitesse lui confère la possibilité de bien terminer le processus d’enrobage.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here