Comme toujours, le gouvernement prévoit des réformes touchant plusieurs secteurs chaque année. Parmi les domaines concernés par cela, nous retrouvons les travaux de rénovation énergétique des logements. Notamment, nous aurons droit à une évolution des aides avec MaPrimeRénov’ pour 2023. Paru dans le journal officiel le 30 décembre 2022, le projet de loi précise de nouveaux plafonds de revenus et quelques modifications que nous allons voir ensemble.

Quels changements depuis le 1er janvier 2023 ?

En prime abord, MaPrimeRénov’ exclut les allocations concernant l’installation de chaudières à gaz ou fioul même ceux de très haute performance. Cependant, le plan de résilience reste valide jusqu’à la fin du mois de mars 2023.

Ainsi, les 1000 € de surprime prévus dans cette loi seront perçus jusqu’à cette date pour la mise en place d’équipement fonctionnant à l’énergie renouvelable. Par ailleurs, les propriétaires bailleurs sont aussi éligibles à MaprimeRénov’. Parmi les autres changements, les logements qui sortent du statut de bâtiment basse consommation et passoire énergétique recevront des bonus.

Les nouveaux plafonds de revenus

Depuis le 1er janvier 2023, les plafonds de ressources ont aussi évolué. Précisément, la modification porte sur l’éligibilité à recevoir les aides de l’Anah ou Agence nationale de l’habitat.

Concrètement, ces allocations s’ajournent de 6,3 % en plus par rapport à ceux de l’année dernière. Pour information, les ménages dits modestes ou très modestes sont concernés par cette augmentation. En fonction de l’évolution du prix de la consommation, chaque année l’État apporte des ajustements à ces barèmes.

Trouvez dans les deux tableaux qui suivent les détails concernant les plafond des revenus et le nombre de ménage respectif.

En IDF, voici les plafonds de revenus qui ont été définis et valables depuis le 1er janvier 2023.

Nombre de personnes dans un ménage Plafond
très modeste modeste
1 personne 22 461 27 343
2 personnes 22 461 40 130
3 personnes 39 591 48 197
4 personnes 46 226 56 277
5 personnes 52 886 64 380

Pour les logements situés en province, les plafonds sont déterminés autrement.

Nombre de personnes dans un ménage Plafond
très modeste modeste
1 personne 16 229 20 805
2 personnes 23 734 30 427
3 personnes 28 545 36 591
4 personnes 33 346 42 748
5 personnes 38 168 48 930

Mon Accompagnateur Rénov’ obligatoire

Afin de bénéficier de subventions pour cette année 2023 dans vos projets de rénovations, l’Accompagnateur Rénov’ est obligatoire. Que ce soit des modifications globales ou performantes, près d’un tiers des travaux confondus sont concernés. Avant tout, il est utile de rappeler que Mon accompagnateur Rénov est un professionnel choisi par une collectivité ou un assistant agrée par l’État.

À cet effet, leur rôle est de soutenir les particuliers dans la mise en œuvre de travaux de rénovation énergétique. Entre autres, ils vous conseillent avant, pendant et jusqu’à la fin du chantier. Aussi, ils vous aident à définir les travaux à réaliser, ils vous orientent pour le choix de devis et des entreprises prestataires. À part cela, ils se chargent également de la mobilisation des financements et de certaines démarches administratives.

Les changements au 1er février et 1er avril 2023

Pour le mois de février 2023, les ménages peuvent s’attendre à des augmentations et réductions de quelques forfaits. Par exemple, c’est le cas pour l’achat de certains équipements comme un poêle à granulé ou VMC double flux. Pour les ménages modestes et très modestes, le prix passe respectivement de 2500 à 2000 € et de 3000 à 2500 €, soit une diminution de 500 €.

Concernant les rénovations globales, le forfait est fixé à 10 000 € au lieu de 7 000 € pour les ménages à revenus intermédiaires, et à 5 000 € au lieu de 3 500 € pour les ménages à revenus supérieurs. À la date du 1er avril 2023, les appareils utilisant de l’énergie fossile ne feront plus partie du forfait rénovation globale. En outre, les forfaits liés aux isolations thermiques des ménages à revenus supérieurs ne seront plus d’actualités. Cela comprend les combles aménagés ou aménageables, ITI et ITE. Enfin, nous avons aussi une augmentation du budget alloué pour l’Anah.


LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here