La fabrication d’une lame peut s’avérer un processus à la fois fascinant et passionnant. Quand elle doit être de surcroît sur mesure, la procédure de fabrication devient alors très intéressante. Entre le marteau et l’enclume, il est nécessaire de faire preuve de génie et de grande créativité pour espérer atteindre les résultats souhaités. De sa conception à sa réalisation, suivez-nous à la découverte des différentes étapes de fabrication des lames sur mesure. Satisfaction garantie.

1re étape : définir les caractéristiques de la lame désirée

À l’instar de vos projets habituels, la fabrication des lames sur mesure exige rigueur et stratégie dans l’atteinte de vos objectifs. En effet, la toute première des étapes, celle-là même qu’il ne faut surtout pas manquer, c’est la conception de la maquette de votre produit. Cette démarche plutôt réfléchie est de nature à accélérer votre travail.

Cette étape considérée comme celle de la conception de votre projet vous permettra entre autres :

  • De dessiner votre lame, en lui donnant la forme et les contours désirés ;
  • De déterminer les différents paramètres relatifs à sa longueur et sa largeur ;
  • De réfléchir au type d’acier qui vous permettra de respecter les paramètres ci-dessus indiqués ;
  • De choisir la forme et la matière de la soie qui servira à fixer votre lame ;
  • Etc.

En claire, il vous faut vous mettre dans la peau d’un fabricant lame industrielle, pour espérer atteindre d’excellents résultats.

Passer au traitement thermique

Fabrication lame sur mesureLa fabrication d’une lame, quelle qu’elle soit, passe inévitablement par la case du traitement thermique. Autrement dit, après la définition des différents paramètres de votre lame, le moment est venu de passer à l’épreuve du feu. Cette étape constituée d’une série de chauffage puis de refroidissement permet :

  • De durcir le métal pour lui conférer une excellente résistance ;
  • De rendre homogènes les structures de la lame pour une bonne maniabilité ;
  • D’œuvrer pour sa souplesse en fonction de l’usage auquel elle sera destinée ;
  • Etc.

Utiliser les différentes techniques de façonnage

Après la conception puis le traitement thermique, vous voici à une étape fondamentale de la fabrication de votre lame sur mesure. Ici, votre devoir, c’est d’aboutir à un résultat qui répond à vos attentes. Et pour y parvenir, trois types de technique sont généralement utilisés.

Le façonnage

Le façonnage, comme son l’indique, vous permet de donner une forme particulière à votre lame. À cette étape, il vous faut remémorer les différents paramètres préalablement définis, afin d’affiner votre travail. Vous pourrez alors aiguiser la lame selon vos projets et ambitions.

Le dressage

Cette technique consiste à corriger avec la force du marteau et d’appareils spécialisés les petites anomalies engendrées par le traitement thermique. Rappelons à toutes fins utiles que cette méthode permet d’obtenir un résultat de qualité.

L’émouture

L’émouture, c’est une technique qui permet de rendre la lame fine. Elle exige en effet un travail méticuleux sur les deux faces. Ce travail d’une grande précision est de plus en plus délaissé au profit de machines spécialisées.

Enfin, procéder aux travaux de finition

La beauté et la brillance des lames sur mesure que vous admirez proviennent des travaux de finition. Ici, il s’agit de polir, d’essuyer puis de marquer la lame afin d’y apporter les ultimes retouches nécessaires à l’atteinte des objectifs de départ.


LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here