Y a-t-il obligation de ramonage d’une cheminée non utilisée ?

En dépit de son utilisation ou non, il est une obligation légale de procéder au ramonage des cheminées et autres conduits d’évacuation des fumées dans un logement. Découvrez l’importance du ramonage pour une cheminée inutilisée, les risques associés à un conduit non ramoné, et les bénéfices liés au ramonage régulier.

L’obligation légale du ramonage

En France, il est obligatoire de procéder au ramonage de ses cheminées et autres conduits d’évacuation même si ces derniers ne sont pas utilisés. Cette obligation découle de l’article L223-26 du Code général des collectivités territoriales ainsi que du Décret du 20 Juillet 2023 qui rend également obligatoire la maintenance et le ramonage des appareils de chauffage et de production d’eau chaude à combustion.

Fréquence des ramonages

Le ramonage doit être effectué au moins une fois par an, même pour les cheminées inutilisées. Il appartient à l’occupant, qu’il soit propriétaire ou locataire, de prendre en charge cette opération en faisant appel à un professionnel.

  • Dans les copropriétés, l’entretien des cheminées est à la charge du syndicat des copropriétaires
  • Les locataires sont responsables de l’entretien des équipements de chauffage individuels reliés à un conduit*

Risques d’une cheminée non ramonée

Le non-respect de l’obligation de ramonage peut entraîner des conséquences graves pour la santé et la sécurité des occupants. Les cheminées non ramonées sont susceptibles de provoquer des feux de cheminée et des intoxications au monoxyde de carbone.

  • Feux de cheminée : les dépôts de suie et de goudron dans les conduits peuvent s’enflammer et provoquer un incendie, mettant en danger l’habitation et ses occupants.
  • Intoxications au monoxyde de carbone : un conduit obstrué peut entraîner une mauvaise évacuation des fumées, favorisant ainsi le retour du monoxyde de carbone à l’intérieur du logement. Ce gaz inodore et mortel peut rapidement intoxiquer les occupants.

Responsabilité légale et financière

En cas d’incident lié à un défaut de ramonage, le propriétaire ou le locataire pourrait être tenu responsable et se voir refuser la prise en charge des dommages par son assurance.

Avantages du ramonage régulier

Outre les aspects sécuritaires, le ramonage régulier présente d’autres avantages :

  • Maintenance et performance de la cheminée : même si vous ne l’utilisez pas actuellement, vous pourriez souhaiter la remettre en service ultérieurement. Un entretien régulier permet de garantir un bon fonctionnement de la cheminée et une combustion optimale.
  • Protection de l’environnement : le ramonage contribue à réduire les émissions polluantes dans l’atmosphère en assurant une combustion plus propre et efficace des matériaux utilisés comme combustible.
  • Facilité de vente : si vous prévoyez de vendre votre bien immobilier, disposer d’une cheminée bien entretenue peut faciliter le processus de vente et rassurer les acheteurs potentiels sur l’état général de la propriété.

Procédure de ramonage : comment choisir un professionnel ?

Pour être conforme à la législation, le ramonage doit être effectué par un professionnel qualifié. Voici quelques conseils pour choisir un bon ramoneur :

  • Vérifiez que le professionnel dispose d’un agrément ou d’une certification reconnue
  • Assurez-vous qu’il est assuré et dispose d’une garantie décennale
  • N’hésitez pas à comparer les tarifs et demander plusieurs devis.

Coût du ramonage et entretien général de la cheminée

Le coût d’un ramonage varie selon la région et le type de conduit à ramoner. En moyenne, il faut compter entre 50€ et 100€ pour une prestation réalisée par un professionnel.

Pour conclure, même si vous n’utilisez pas votre cheminée, il est essentiel de la faire ramoner régulièrement afin d’assurer la sécurité de votre habitation et de ses occupants tout en respectant les obligations légales. Cela peut également vous apporter des bénéfices d’ordre environnemental et pour l’éventuelle vente de votre bien immobilier.

2 Commentaires

    • Vous devez effectuer un ramonage avant de réaliser le coffrage de la cheminée puis, idéalement, condamner le conduit par le haut ce qui évitera le passage d’air pour une meilleure isolation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Comment ouvrir une porte de chambre bloquée sans clé ?

Au cours de notre vie quotidienne, il peut arriver que nous nous retrouvions avec une porte de...

Quel est le prix d’un chalet en bois habitable livré monté ?

Le choix pour les chalets en bois habitables ne cesse de croître, séduisant par leur charme rustique...

Comment installer une caméra de surveillance wifi sans fil extérieure ?

Découvrez comment installer et configurer une caméra de surveillance WiFi sans fil extérieure pour sécuriser votre maison...

Quel est le meilleur activateur de fosse septique ?

Le bon fonctionnement d'une fosse septique est crucial pour assurer une gestion efficace des déchets et prévenir...

Derniers articles

Comment isoler un pignon de maison ?

Un logement mal isolé peut rapidement se transformer en véritable passoire thermique, augmentant considérablement vos dépenses énergétiques. Afin d'éviter cette situation et réduire les...

Comment savoir si un serrurier est sérieux ?

Dans le domaine de la serrurerie, trouver un professionnel fiable et compétent peut parfois sembler être une tâche ardue. En cas d'urgence, la rapidité...

Comment optimiser l’isolation autour d’un Velux ?

L'amélioration de l'isolation autour des fenêtres de toit ou Velux est une étape cruciale pour augmenter la performance énergétique de votre grenier, et donc...

Bloqué dehors suite à une porte claquée ?

Il n'y a rien de plus frustrant que de se retrouver bloqué dehors après avoir claqué la porte par inadvertance. Que ce soit en...

Toile de verre isolante thermique : avis sur son efficacité

Savez-vous que les murs sont responsables d'environ 20% des pertes de chaleur dans une maison ? Une solution originale pour remédier à ce problème...